Ravageurs et Auxiliaires

Commission Ravageurs et Auxiliaires

La commission est forte de 90 membres. Elle s’intéresse à tous les aspects relatifs à la protection des végétaux contre les Ravageurs : insectes, acariens, nématodes, rongeurs et oiseaux. Et elle se préoccupe de l’emploi d’Auxiliaires utiles à la régulation des populations de ravageurs ou bénéfiques à la production végétale.

La commission se réunit régulièrement pour échanger et définir les thèmes issus de l’actualité de la protection des végétaux à aborder. Ces thèmes sont ensuite étudiés et développés dans des groupes de travail. La constitution de ces groupes de travail est basée sur le volontariat et reflète en général la diversité des origines professionnelles au sein de Végéphyl.

Depuis 30 ans, tous les trois ans, la commission organise une Conférence Internationale sur les Ravageurs et les Auxiliaires en Agriculture (CIRAA).

Prochaine conférence CIRAA

Bureau de la commission

Président

André Fougeroux

Vice-Présidents

Anne-Isabelle Lacordaire
Hervé Quénin

Membres

Adeline Bertrand
Gwenael Champroux
Geoffroy Couval

Philippe Coulomb
Serge Kreiter

Groupes de travail

Ravageurs souterrains et Diabrotica

Animateur

Gwenaël Champroux

Ce groupe a pour objectif d’être un lieu d’échange sur les problèmes de ravageurs souterrains : taupins en premier lieu mais aussi mouches, tipules, scutigérelle, blaniules et vers gris. De longue date cette problématique reste une préoccupation des producteurs mal résolue. De ce fait, un point régulier sur les connaissances relatives à la biologie et l’écologie de ces ravageurs souterrains est nécessaire. Elle est complétée par un besoin d’échanger sur l’innovation des méthodes de protection. Cette thématique concerne toutes les cultures. La question de la chrysomèle du maïs (Diabrotica) récemment introduite est aussi abordée par ce groupe de travail.

Résistance des ravageurs aux insecticides

Animateur

Laurent Ruck

Après un travail important conduit sur le méligèthe, les actions actuelles portent sur le charançon du bourgeon terminal et la grosse altise du colza. Le développement de populations résistantes aux insecticides est un facteur important à prendre en considération pour la durabilité des méthodes de protection des cultures. Pour de nombreuses cultures, la réduction du portefeuille de solutions induit une pression de sélection importante. Cette sélection remet en cause des familles entières d’insecticides. Dans ce cadre, les objectifs du groupe sont d’organiser la collecte d’échantillons, de standardiser les analyses et d’établir des notes de stratégie. L’élargissement des compétences du groupe à d’autres productions constitue une évolution importante. Celles-ci doivent permettre au groupe de travail de faire face à différentes situations de résistance (pucerons de la betterave, pucerons de la pomme de terre, pyrale du maïs, carpocapse des pommes et des poires).

Vertébrés nuisibles

Animateur

Geoffroy Couval

Ce groupe s’intéresse à deux sous-thèmes : les oiseaux et les micromammifères nuisibles aux cultures. Ces problèmes nécessitent des approches originales qui s’appuient sur les connaissances biologiques et écologiques de ces animaux. De plus, les échanges entre les membres de ce groupe sont riches des expériences pratiques des uns et des autres.

Ce groupe a pour ambition de mettre en commun et de mutualiser les connaissances, de les diffuser, de définir les priorités, de contribuer à la formation, d’organiser des réseaux de surveillance et de produire des notes communes. Il transfère également les besoins de méthodes en lien avec la commission des essais biologiques.

Ce groupe se réunit une fois par an et organise des visites de terrain sur les thématiques abordées.